Inquiétude face au covid

Gérants et apprentis conducteurs sont inquiets

Partout en France, les gérants d’auto-écoles sont vent debout contre un protocole sanitaire qu’ils jugent incohérent. Ils peuvent faire passer l’examen du permis de conduire, mais ils ont interdiction de donner des cours. “La situation qu’on a aujourd’hui est assez ubuesque, on ne peut pas assurer de leçon de conduite alors que dans une leçon nous sommes deux, alors qu’à l’examen nous sommes trois dans la voiture“, explique Florian Vire, gérant d’une auto-école.

Un sentiment d’injustice et de colère. Gilles Maillard, gérant d’une auto-école, continue à dispenser des leçons de conduite : “Pourquoi est-ce que j’arrêterais de donner des cours avec un moniteur et un élève dans une voiture, alors que le lycée voisin qui est à 50 mètres de mon établissement, ils se rassemblent par groupe de 30 ?”. Les gérants sont inquiets pour leur avenir et les apprentis conducteurs pour leur permis.